Test Panasonic TX-L37DT30E

Imprimer l'actualité Voir le flux RSS Envoyer cette actualité par email
Commentaire0

Panasonic DT30Incontestablement constructeur de référence en matière d'écrans plasma, et, depuis 2010, de plasmas 3D (dont la référence VT20, déclinée en 50 et 55 pouces, a remporté un large succès en 2010), Panasonic diversifie sa gamme de TV 3D avec une nouvelle série d'écrans LCD, dont les DT30. Plus exactement baptisés Panasonic TX-L37DT30E et TX-L32DT30E, ces deux modèles sont finalement assez petits par rapport à la moyenne des TV LED Edge, dépassant allégrement les 46 pouces, et atteignant fréquemment les 60 pouces de diagonale. Commercialisé au prix de 1200€, le TX-L37DT30E affirme un positionnement haut de gamme, avec un un tarif relativement élevé par rapport à d'autres téléviseurs 3D de taille similaire. Un passage réussi dans le monde de la 3D LCD ? Réponse dans notre test.

Conception et finitions

Dalle IPS Alpha, design soigné, très soigné même : Panasonic sort le grand jeu avec son DT30 37 pouces. Plus onéreux que ses concurrents, mais aussi certainement un peu plus travaillé, le Panasonic DT30 mise sur une belle finition. Le contour de l'écran est en verre, tout comme son pied, présenté sous forme de plaque. Notons que le DT30 peut pivoter sur son axe de 15 degrés, facilement et sans bruit... Sympathique lorsque le public est nombreux devant le téléviseur !

Pied pivotant DT30

Livré sans support mural, comme toujours chez les écrans plats, le 37DT30 présente un design original, sa finition brillante mise à part. Slim au niveau de son écran, avec une épaisseur de 3,3 centimètres, il passe à 7,2 centimètres à sa base, où sont logées ses enceintes. il sera donc difficile de véritablement coller l'écran contre un mur.

DT30 slim DT30 bas

Après une année 2010 où les écrans 3D étaient majoritairement des téléviseurs 3D Ready, étant nativement dépourvus de l'indispensable transmetteur 3D (communiquant un signal adapté aux lunettes, toujours nécessaires), Panasonic ne demande plus à ses clients d'investir dans des accessoires supplémentaires. Du moins pour celui-ci, puisque les lunettes adaptées, elles, passent à la trappe. Il faut donc débourser environ 120 euros par paire de lunettes pour profiter de l'imagerie en relief, avec par exemple la référence TY-EW3D2ME qui nous a été fournie pour l'occasion. Dommage de devoir investir ainsi, étant donné le prix de départ du téléviseur. Ceci étant, les lunettes en question ont gagné en légèreté et en confort par rapport aux générations précédentes.

Lunettes 3D Lunettes 3D

Seul accessoire fourni avec le 37DT30, sa télécommande. Autant l'écran en lui-même sait convaincre, autant le design de cette dernière déçoit. Pas très moderne, elle émet des clics sonores assez irritants lorsque l'on appuie sur les touches de navigation. Heureusement, les chiffres, eux, sont en gomme, plus confortable à utiliser, et surtout silencieuse.

Télécommande Télécommande

 

Connectiques

Comme sur la plupart des écrans plats, le Panasonic TX-L37DT30E compte, sur sa tranche droite, un ensemble de boutons permettant notamment d'en régler le volume. Les connectiques à proprement parler sont, elles, situées sur le côté gauche du téléviseur, et juste à côté, à l'arrière. On retrouve trois ports USB, quatre entrées HDMI (dont une sur le côté), une entrée composant vidéo, une entrée PC, une sortie analogique, une sortie audio numérique et une sortie casque. Un bon point supplémentaire : la DT30 est équipée d'un lecteur de cartes mémoire au format SD.

Connectiques Connectiques arrière

Si un port Ethernet est présent, qui permet de profiter des services Viera Connect, on regrette l'absence de WiFi. Car contrairement à la 3D, il s'agit bien là de WiFi Ready, nécessitant l'achat d'un adaptateur USB facturé autour de 90€, pour utiliser Internet sans fil (référence : DY-WL10E-K).

Utilisation générale

Avec une dalle d'excellente qualité, un rétro-éclairage LED Edge et une résolution Full HD, la qualité de l'image est là, avec un beau rendu des couleurs, et un redimensionnement automatique de l'image fourni par l'Intelligent Frame. Les amateurs de tons francs choisiront le mode "dynamique", tandis que pour les autres, les différentes variantes de modes "cinéma" s'avèreront probablement plus confortables. Par contre, les effets pervers du LED Edge se font ressentir. De face, si l'on ne voit rien, lorsque l'on s'éloigne un peu sur le côté (et notamment lorsque l'on navigue dans le menu sur fond noir), on perçoit nettement que le pourtour de l'image est plus grisé que noir. Niveau profondeur des noirs, c'est donc parfait, si l'on excepte la périphérie de l'image ! Il est par ailleurs possible de choisir un "mode éco", dont la luminosité moins forte est moins consommatrice d'énergie.

Côté son, avec des haut-parleurs de 2 x 10W dans un caisson fermé - en bas du dos de l'écran, comme vu plus haut, et un son V-Audio ProSurround, Panasonic propose un son puissant et de bonne qualité. Il est possible d'en moduler les graves, les aigus, ou encore de régler les sons de basse fréquence en fonction de la distance du téléviseur avec le mur (plus ou moins 30 centimètres).

Nous évoquions plus haut une télécommande un peu vieillotte. Par contre, elle bénéficie d'un énorme avantage : via la technologie CEC, elle se synchronise avec d'autres appareils, tels qu'un lecteur Blu-ray, et, contrairement au cas rencontré avec d'autres marques, fonctionne avec des appareils concurrents. Lors de notre test, nous n'avons donc utilisé qu'une seule télécommande pour le téléviseur Panasonic et notre lecteur Blu-ray Samsung ; pour activer cette fonction, il suffit de pousser un simple bouton sur la télécommande.

Panasonic DT30

La navigation des menus s'effectue simplement, mais reste assez loin de la modernité d'une Xross Media Bar chez Sony Ici, le menu se déroule verticalement à gauche de l'écran, les sous-menus s'affichant vers la droite, et varie les tons bleus et jaunes (pour les sélections). On remarque qu'il est possible de choisir des préférences à l'allumage qui permettent à la TV de choisir le port HDMI qui vous intéresse dès la mise sous tension, par exemple celui correspondant à votre box. Au passage, lorsque la 37DT30 est éteinte, un périphérique branché dans son port USB continuera de charger sa batterie.

Menus

Sur le chapitre des périphériques, Panasonic a intégré à son TX-L37DT30 à la fois des ports USB et un lecteur de cartes SD : les photos notamment sont consultables sans même chercher son câble d'appareil photo. Après insertion dune carte mémoire, on peut accéder à ses clichés sous forme de galerie, avec aperçus sous forme de vignette. Et là, surprise, une petite musique jazzy se déclenche automatiquement ! Un marque d'attention charmante mais pas nécessairement très pratique lorsque l'on est déjà en train d'écouter de la musique dans son salon. Hormis cela, la lecture des fichiers est rapide. Pour ce qui concerne les vidéos, les DivX sont pris en charge : on peut avancer en cours de lecture. Lors de l'affichage des vidéos disponibles sous forme de galerie, l'icône sur laquelle se trouve le curseur s'anime d'un extrait du film ; dommage que les autres doivent se contenter de visuels standard ne permettant pas de reconnaître les vidéos mal renommées (seulement valable pour les DivX). Les programmes TV peuvent être enregistrés sur des périphériques externes, la carte SD comme la clé USB étant proposés par le téléviseur. Lors de notre test, le procédé n'a pas fonctionné sur une carte mémoire de 2 Go (que qui est certainement dû à sa faible capacité de stockage).

Panasonic Lecteur Photo

Galerie photos

Expérience 3D

La TX-L37DT30E procure une excellente impression de 3D. D'abord parce qu'il ne s'agit pas de 3D Ready, mais bien de 3D native, et que l'image obtenue - dans le cadre de Blu-ray par exemple - est très satisfaisante. En mode 3D, l'utilisateur peut régler l'intensité de la 3D, le réglage vers le négatif accentuant l'effet de profondeur, et vers le positif, l'impression de relief. Notez que si vous souhaitez effectuer des réglages tout en regardant un film, vous perdrez le signal 3D quelques instants à chaque modification. 

La qualité de l'image 3D est convaincante du fait que l'image souffre de très peu de pertes de luminosité. Les couleurs seront encore plus éclatantes si l'on règle le contraste sur "dynamique", un mode plutôt adapté pour les films d'animation. Un autre point particulièrement positif : les angles de vision. Alors que certains écrans 3D ne demandent au spectateur de rester bien en face de son écran, sous peine de perdre le signal 3D, le Panasonic TX-L37DT30 tient la promesse de sa fiche technique, qui annonce des angles de vision de 178°. Après vérification, on peut parfaitement regarder un film en se tenant sur le côté de l'écran. Inutile donc de préciser qu'on ne rencontre pas ici de difficulté lorsque l'on tourne la tête ou que l'on fait tout autre mouvement en cours de visionnage d'un film. On ne remarque pas non plus d'effet de crosstalk (perde du signal dû à des images "fantômes").

Tandis qu'il suffit de presser le bouton "3D" de la télécommande pour profiter des chaînes de TV 3D, pour les autres programmes, un processus de conversion de la 2D à la 3D est intégré au téléviseur. Dommage que ce dernier soit à peine perceptible dans la plupart des programmes TV. Panasonic a joué la sécurité, puisque le rendu compte moins de défauts qu'avec d'autres écrans, mais ne produit pas d'effet suffisamment marqué pour donner envie d'être utilisé régulièrement.

Services connectés

Relié à Internet via un câble Ethernet, à moins de s'être offert un adaptateur WiFi, le Panasonic TX-L37DT30 offre l'accès à l'ensemble de ses services Viera Connect. Jeux, musique, replays... Ce que l'on retrouve également chez les services Bravia de Sony. Lors de la première utilisation du DT30, une mise à jour s'impose. Longue et un peu effrayante pour les néophytes, vu son nom barbare, elle n'est pas très engageante.

DT30 DT30

Une fois ouvert par contre, le service Viera Connect est nettement plus glamour, même si l'on se passerait bien du bip récurrent lorsque l'on navigue.

Viera Connect

Les vignettes correspondant aux différents services (dont un petit hub météo ou Picasa) proposés sont affichés tout autour de l'écran. Parmi eux, l'inévitable Skype. Si vous possédez déjà une webcam, cela ne suffira pas : il faut acheter l'accessoire Panasonic compatible. Le lecteur YouTube, très bien fait, est également intégré ; on peut continuer de regarder une vidéo dans la partie droite de l'écran tout en faisant défiler la liste des contenus disponibles.

DT30 DT30

Pour d'autres contenus, il faut passer par le Viera Connect Market, qui propose des applications en téléchargement généralement gratuit telles que Facebook, Allociné, des jeux, etc. Pour la musique, le seul service proposé est celui - radio - de Shoutcast. Outre la vidéo à la demande, des chaînes de rediffusion de programmes TV sont également présents : Arte, Dailymotion ou Nova, pour un total de huit au sein desquels ne figurent pas les replays de M6 et de TF1. En somme, les contenus sont encore peu nombreux sur la nouvelle offre Viera Connect.

Viera Connect Viera Connect

Viera Connect YouTube

Pour information, une toute nouvelle application Viera remote vient de faire son apparition sur l'AppStore. Comme les Sony Bravia, il est désormais possible de contrôler les DT30 et nouveaux modèles 2011 de Panasonic via un iPhone, iPod touch ou iPad.

Viera remote Viera remote

Viera remote Viera remote

Conclusion

Surprenant essai de Panasonic dans le monde de la TV LED 3D que ce TX-L37DT30, décliné également en 32 pouces, quand on connaît la prééminence en 2010 du constructeur sur le marché des plasmas 3D. Des finitions de bonne facture, images de belle qualité, malgré quelques défauts dus au LED Edge, et surtout une expérience 3D très agréable en feraient presque oublier le prix un peu onéreux pour sa dimension somme toute modeste de 37 pouces.

Points positifs

- 3D de bonne qualité, confortable à regarder
- Bon contraste
- LED Edge peu gourmand en énergie
- Angles de vision 3D de 178°
- Télécommande se synchronise avec d'autres appareils

Points négatifs

- Prix élevé
- Noirs tirant vers le gris au bord de l'écran
- Nombre restreint d'applications disponibles
- Lunettes non-fournies

Pour tous les détails concernant le fonctionnement de la DT30, téléchargez gratuitement son manuel complet chez notre partenaire MonsieurManuel.com : manuel Panasonic TX-L37DT30E




Laissez votre commentaire

?
Merci d'éviter le langage SMS, de rester courtois, et de soigner votre écriture !

8):'(:$:((a):D$$:x:)oO:p:\;)Dx

Poster mon commentaire

Photo de Laure Renouard

Article de Laure Renouard

Publié le 06/04/2011

"Je veux une vie en forme de sable dans les mains" (Boris Vian)

Full HD

Affichage en très haute définition, avec une résolution de 1920 x 1080 (1080 lignes avec 1920 pixels par ligne)

3D Ready

Label indiquant la compatibilité du produit avec des vidéos 3D. Les TV doivent disposer d'un taux de rafraichissement de 120 Hz minimum, et ne sont pas toujours fournies avec les accessoires nécessaires à la 3D (transmetteur, lunettes)

LED Edge

Rétro-éclairage à partir de diodes LED placées sur le contour de la dalle

Ethernet

Protocole de connexion internet filaire, via un câble RJ-45

High Definition Media Interface

Standard de connexion permettant de transmettre vidéo et son en haute définition. Le HDMI 1.4 est compatible avec la 3D

DLNA

Pour Digital Living Network Alliance, standard d'interopérabilité signé par 250 constructeurs permettant la lecture, le partage et le contrôle d'appareils multimédias par le réseau, qu'importe leur marque ou leur nature.

Upscaling

L'upscaling permet d'agrandir les pixels d'une image ou d'une vidéo, pour que la résolution s'adapte à l'écran, mais parfois au détriment de la qualité quand la différence entre la résolution de l'image (ou la vidéo) de base et celle de l'écran est trop grande.