Test Panasonic TX-P42ST30E

Imprimer l'actualité Voir le flux RSS Envoyer cette actualité par email
Commentaire0

PanasonicAprès une année 2010 marquée par le succès de la première TV Panasonic 3D en version plasma, à savoir la gamme VT20, le constructeur à choisi de se diversifier en multipliant les gammes en 2011. Au programme, des écrans LED 3D, telle la gamme DT30, dont nous avons testé la version 37", tout à fait convaincante (test Panasonic TX-L37DT30E), mais aussi un renouveau des gammes plasma. On retrouve, parmi les entrée de gamme de cette sorte, les tout nouveaux écrans ST30, déclinés et versions 42, 46 et 50 pouces. Une technologie plasma optimisée par Panasonic, associée au savoir faire de la marque en matière de 3D, et des caractéristiques alléchantes, (taux de rafraîchissement de 600 Hz, résolution 1080p, connectivité au portail Viera) : est-ce suffisant pour abandonner le LED pour passer au plasma 3D ? C'est ce que nous avons cherché à déterminer avec ce test du Panasonic TX-P42ST30E.

Conception et finitions

Comparée aux VT20 de 2010, ou même à la série des DT30, Panasonic apporte très peu de modifications à son P42ST30. Ici encore, on retrouve un contour d'écran gris translucide monté sur un pied plat gris également, certes en plastique, mais d'apparence solide, tandis que l'arrière est métallique. L'écran, comme chez les DT30, peut pivoter de 15°, permettant de varier l'orientation de l'écran en fonction du nombre de personnes qui regardent la TV. D'un format slim (environ 3 centimètres d'épaisseur), le 42ST30 reprend le principe des DT30, et s'épaissit vers le bas, pour accueillir les haut-parleurs du téléviseurs. Une caractéristiques qui pourra contrarier ceux qui souhaitent accrocher leur écran à un mur, d'autant plus que la grande majorité des connectiques est située à l'arrière de la TV. Technologie plasma oblige, un tel appareil pèse un poids nettement supérieur à ses homologues en version LED, avec 19,5 kg seul, et 23 kg avec le pied. Notons que la rampe de boutons située sur la tranche droite de l'écran et dédiée notamment au réglage du volume, est en réalité située derrière l'écran. C'est à l'arrière que l'on retrouve deux haut-parleurs de 10W assurant un son suffisamment puissant, en V-Audio Surround. Dans l'ensemble, Panasonic propose un modèle au design sobre et à la finition soignée.

ST30

Accessoires et connectiques

Si Panasonic livre un écran bien fini et plutôt aisé à monter, niveaux accessoires, c'est une autre histoire. Inutile de s'attarder sur la télécommande, identique à celle que l'on trouve avec la DT30. Bien conçue au niveau des boutons, avec notamment un raccourci vers la fonction conversion 2D/3D, elle souffre d'un design pas très moderne, et de touches de navigation au cliquetis désagréable. La TX-P42ST30E est par ailleurs 3D Ready. Contrairement aux téléviseurs de l'année 2010, pour lesquels la notion de "3D Ready" implique d'acheter une ribambelle d'accessoires, dont l'indispensable transmetteur infrarouges pour lunettes actives, les nouvelles Panasonic incluent ledit transmetteur dans leurs écrans. Cependant, les lunettes doivent être achetées séparément, pour une centaine d'euros pièce... Un coût important à prendre en compte notamment pour les familles.

Connectiques

Côté connectiques, la TX-P42ST30E compte à la fois des ports sur le côté gauche de l'écran, et à l'arrière. On retrouve donc quatre entrées HDMI 1.4, dont une à l'arrière et trois sur le côté, deux ports USB (un côté et un arrière), une vidéo Composite, une audio out, et un port Ethernet à l'arrière. Sur le côté, on retrouve un port SD utile pour lire rapidement des photos ou vidéos capturées, par exemple, avec un appareil photo. On pourra remarquer que le ST30 se contente d'être WiFi Ready, et pourra être équipé d'un adaptateur USB (Panasonic DY-WL10E-K) pour ceux qui souhaitent profiter d'internet sans fil sur leur écran. Les abonnés à Canal + économiseront également l'achat d'un décodeur, puisque le téléviseur est Canal Ready.

ST30

Utilisation globale

Avec un écran plasma 600 Hz, et un filtre Infinite Black Pro, on s'attend à une qualité d'image plus que satisfaisante, ce en quoi Panasonic ne déçoit nullement. Après une mise sous tension qui laisse entendre des ventilateurs un peu bruyants (mais imperceptible lorsque l'on regarde un film), on profite donc d'une très belle image, avec des noirs particulièrement profonds. Bien que la technologie NeoPlasma réduise les reflets sur la dalle, on n'échappe pas à l'échauffement de l'écran inhérent au plasma qui, soulignons-le au passage, affiche une belle finesse pour ce type de technologie. La mise en route, quant à elle, simplifie la tâche à l'utilisateur. Lorsque, par exemple, vous vous situez sur le port HDMI 1 de votre box TV et que vous allumez votre lecteur Blu-ray branché sur le HDMI 2, le téléviseur détecte automatiquement la nouvelle source active ; vous économisez donc une navigation dans le menu pour basculer d'un port HDMI à l'autre. La navigation dans les menus, même si elle manque un peu de modernité, ne présente aucune difficulté. Des modes d'affichage (cinéma, jeux, dynamique...) à la luminosité, en passant par le passage automatique en veille, le contraste, ou l'intensité de la 3D.

ST30 ST30 menus

La lecture des contenus enregistrés sur une carte mémoire au format SD ou bien sur une clé USB est simple, puisque ces périphériques de stockage sont automatiquement reconnus. On pourra ainsi lire des DivX, XviD, MPEG4 et autres H.264, et de naviguer à l'intérieur des vidéos.

ST30 ST30

Comparativement aux nouvelles LED 3D de Panasonic, la série ST30 apporte un confort semblable. Lors de notre test, nous n'avons pas remarqué d'effets de crosstalk, ni d'assombrissement de l'image. Le point fort de l'expérience 3D (oublions au passage la conversion 2D/3D, peu perceptible) reste ses angles de vision. Très larges, ils permettent réellement de se poster où l'on souhaite pour regarder un film, ou bien jouer à un jeu vidéo (voir partie ci-dessous).

Expérience de jeu

Pour profiter de la ST30 avec votre console de jeux vidéos, un écran du type ST30 s'avèrera particulièrement adapté, du fait qu'il possède un taux de rafraîchissement de 600Hz, particulièrement adapté dans des jeux incluant des mouvements rapides. Pour profiter pleinement de l'image, le mode cinéma s'avèrera inadapté, le rendu des couleurs étant dans ce cas un peu fade. Mieux vaut donc se tourner vers l'affichage de l'image en mode "jeu", qui restitue la vivacité des couleurs.

Nous avons testé la TX-P42ST30E associé à une PlayStation 3, avec un premier jeu en 3D, puis un autre en 2D. Avec le premier d'entre eux, à savoir Top Spin 4 (jeu de tennis), ici associé au PS Move, l'effet 3D est nettement perceptible, même s'il est légèrement moins flagrant qu'au cinéma. On ne constate aucune perte de luminosité entre la 2D et la 3D, et la fluidité est au rendez-vous. En 42 pouces, on ne pourra probablement pas parler d'expérience immersive ; mais pour peu que vous ne soyez pas sujet aux maux de tête lorsque vous regardez la TV en relief, le résultat est particulièrement agréable, d'autant plus que les larges angles de vision laissent une bonne marge de manœuvre.

ST30 jeu

Lors de la conversion d'un jeu de la 2D vers la 3D, en tout cas lors de notre test avec Gran Turismo 5 (jeu compatible 3D nativement selon la version de console), l'expérience est nettement moins probante. Non pas qu'elle ne soit pas confortable, mais bien parce que l'effet de relief est trop peu perceptible pour revêtir un véritable intérêt. Néanmoins, cela fonctionne... Libre à chacun de tenter l'expérience de la conversion en cours de jeu ; basculer de la 2D à la 3D ne prend qu'un instant, puisqu'il suffit de presser le bouton dédié de la télécommande.

Services connectés

Relié à Internet via un câble Ethernet, à moins de s'être offert un adaptateur WiFi, le Panasonic TX-P42ST30 offre l'accès à l'ensemble de ses services Viera Connect. Jeux, musique, replays... Ce que l'on retrouve également chez les services Bravia de Sony. Lors de la première utilisation du DST30, une mise à jour s'impose. Longue et un peu effrayante pour les néophytes, vu son nom barbare, elle n'est pas très engageante. Une fois ouvert par contre, le service Viera Connect est nettement plus glamour, même si l'on se passerait bien du bip récurrent lorsque l'on navigue.

Les vignettes correspondant aux différents services (dont un petit hub météo ou Picasa) proposés sont affichés tout autour de l'écran. Parmi eux, l'inévitable Skype. Si vous possédez déjà une webcam, cela ne suffira pas : il faut acheter l'accessoire Panasonic compatible. Le lecteur YouTube, très bien fait, est également intégré ; on peut continuer de regarder une vidéo dans la partie droite de l'écran tout en faisant défiler la liste des contenus disponibles.

ST30 Viera Connect ST30 Viera Connect

Pour d'autres contenus, il faut passer par le Viera Connect Market, qui propose des applications en téléchargement généralement gratuit telles que Facebook, Allociné, des jeux, etc. Pour la musique, le seul service proposé est celui – radio – de Shoutcast. Outre la vidéo à la demande, des chaînes de rediffusion de programmes TV sont également présents : Arte, Dailymotion ou Nova, pour un total de huit au sein desquels ne figurent pas les replays de M6 et de TF1. En somme, les contenus sont encore peu nombreux sur la nouvelle offre Viera Connect.

ST30 Replay

Conclusion

Panasonic, maître dans l'art des télévisions plasma, s'assure une belle saison 2011 à la fois dans le domaine des LED et dans celui des écrans plasma. Le TX-P42ST30E en est un parfait exemple : belle finition, expérience 3D sans défaut, et prix somme toute raisonnable, puisqu'il est fixé à 999€, il s'agit là d'un produit que l'on aura plaisir à utiliser au quotidien.

Points positifs

- 3D de bonne qualité, larges angles de vision
- Bon contraste
- Prix raisonnable
- Reconnaissance automatique des sources branchées

Points négatifs

- Consommation électrique plus importante que les LED
- Nombre restreint d'applications disponibles
- Lunettes 3D non-fournies

Pour tous les détails techniques concernant le téléviseur, consultez la fiche technique du Panasonic TX-P42ST30E !
Des questions ? Rendez-vous sur le forum du Panasonic TX-P42ST30 !
Téléchargez gratuitement le manuel complet de votre TV chez notre partenaire MonsieurManuel : manuel Panasonic TX-P42ST30E




Laissez votre commentaire

?
Merci d'éviter le langage SMS, de rester courtois, et de soigner votre écriture !

8):'(:$:((a):D$$:x:)oO:p:\;)Dx

Poster mon commentaire

Photo de Laure Renouard

Article de Laure Renouard

Publié le 19/04/2011

"Je veux une vie en forme de sable dans les mains" (Boris Vian)

Full HD

Affichage en très haute définition, avec une résolution de 1920 x 1080 (1080 lignes avec 1920 pixels par ligne)

3D Ready

Label indiquant la compatibilité du produit avec des vidéos 3D. Les TV doivent disposer d'un taux de rafraichissement de 120 Hz minimum, et ne sont pas toujours fournies avec les accessoires nécessaires à la 3D (transmetteur, lunettes)

LED Edge

Rétro-éclairage à partir de diodes LED placées sur le contour de la dalle

Ethernet

Protocole de connexion internet filaire, via un câble RJ-45

High Definition Media Interface

Standard de connexion permettant de transmettre vidéo et son en haute définition. Le HDMI 1.4 est compatible avec la 3D

DLNA

Pour Digital Living Network Alliance, standard d'interopérabilité signé par 250 constructeurs permettant la lecture, le partage et le contrôle d'appareils multimédias par le réseau, qu'importe leur marque ou leur nature.

Upscaling

L'upscaling permet d'agrandir les pixels d'une image ou d'une vidéo, pour que la résolution s'adapte à l'écran, mais parfois au détriment de la qualité quand la différence entre la résolution de l'image (ou la vidéo) de base et celle de l'écran est trop grande.